Janvier est généralement le mois des rétrospectives et des perspectives. D’une part, il est difficile de croire que l’année est déjà finie, et dans le même temps, nous voilà déjà prêts à entamer une nouvelle année. Nous jetons un œil sur l’avenir et vous proposons un aperçu des nouvelles tendances de 2021 en matière d’énergie.

Une demande accrue de climatiseurs

Le télétravail restera la norme pour beaucoup d’entre nous cette année. De plus, une étude réalisée par le cabinet de conseil BDO auprès de 1 000 Belges indique que neuf employés et cadres belges sur dix souhaitent continuer à travailler à domicile un à trois jours par semaine, même après la crise du coronavirus. Ce qui affecte la manière dont nous utilisons l’énergie. On peut par exemple s’attendre à ce que de plus en plus de gens investissent dans un climatiseur. Ils sont habitués au confort que leur offre un système de climatisation au bureau et dans leur voiture et souhaitent également en bénéficier chez eux. Les étés de plus en plus chauds et le télétravail entraîneront une augmentation des ventes de systèmes de refroidissement. D’ici 2050, nous utiliserons davantage d’énergie pour refroidir nos habitations que pour les chauffer.


Vous travaillez vous aussi chez vous ? N’oubliez pas que dans ce cas, votre consommation d’énergie est probablement plus élevée que la normale. Gardez donc cette consommation à l’œil et modifiez votre acompte si nécessaire. Chez Essent, vous pouvez facilement le faire vous-même via Mon Essent, notre espace client en ligne. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises en 2021. Précédemment, nous vous avons également fourni quelques conseils pour prêter attention à votre consommation d’énergie si vous pratiquez le télétravail.

Davantage de véhicules électriques

Par ailleurs, les ventes de véhicules électriques continueront à augmenter en 2021. Maintenant déjà, les voitures électriques et hybrides représentent 17 % des ventes et leur part de marché s’accroît de plus en plus rapidement. Après 2021, l’Europe continuera également à faire pression sur le secteur automobile pour qu’il réduise encore les motorisations à énergie fossile. De plus, les constructeurs automobiles doivent veiller à ce que 95 % des nouvelles voitures immatriculées n’émettent pas plus de 95 grammes de CO2 par kilomètre en moyenne.

 

Les émissions de la plupart des modèles dépassent cette moyenne, mais comme la norme s’applique à toutes les voitures prises dans leur ensemble, les constructeurs automobiles peuvent réduire leur moyenne en lançant également des modèles zéro émission, principalement électriques. Et bien sûr, davantage de voitures électriques suppose également une consommation d’électricité plus importante pour les recharger. Les batteries de ces véhicules bénéficieront également d’une amélioration constante : plus puissantes, plus durables et plus économiques. Le prix des batteries pourrait bien fortement chuter, surtout au cours du second semestre de cette année.

Une mauvaise année pour les panneaux solaires ?

En 2020, nous avons assisté à une ruée sur les panneaux solaires de la part de celles et ceux qui voulaient encore bénéficier du compteur inversé. À partir de 2021, la prime reste élevée, mais dans de nombreux cas, elle est un peu moins intéressante que ce que vous pouvez économiser grâce au compteur inversé. Nous pensons donc que le marché des panneaux solaires connaîtra une baisse importante au début de cette année, mais qu’il va progressivement reprendre, notamment parce qu’ils permettent de produire soi-même sa propre énergie pour une installation de climatisation par exemple.


Les batteries seront également moins chères et plus accessibles, ce qui les rendra à nouveau intéressantes associées aux panneaux solaires, même s’il faudra attendre 2022 et l‘introduction du tarif capacitaire pour qu’elles soient vraiment rentables. Avec le tarif capacitaire, utiliser au même moment des appareils qui consomment beaucoup d’énergie coûtera plus cher. Répartir sa consommation sur toute la journée sera donc plus économique.

Les habitations deviennent de plus en plus économes en énergie

Les exigences imposées par le gouvernement sur le plan énergétique sont de plus en plus strictes, ce qui nous encourage à envisager l’énergie sous un angle différent et à la gérer différemment. L’an dernier, le niveau E d’une nouvelle construction en Flandre pouvait encore être de 35. En 2021, il passe à 30. Le niveau E de votre nouvelle habitation est supérieur à 30 ? Dans ce cas, vous recevrez une amende. C’est ainsi qu’à l’avenir, nos demeures seront de plus en plus économes en énergie.

Votre habitation devient encore plus intelligente

La technologie progresse et les gadgets intelligents le sont de plus en plus année après année. Les gadgets domestiques en particulier connaîtront un boost en 2021. Nous pensons ici aux salles de bains intelligentes (régler l’eau de la douche à la température idéale ou remplir la baignoire chaque fois au même niveau) et aux cuisines intelligentes (un assistant qui commande les courses et surveille votre alimentation, fantastique !), mais également aux gadgets autodidactes qui permettent d’adapter votre habitation à vos habitudes. Prêts pour une maison un peu plus intelligente ? Nous avons répertorié 6 gadgets intelligents qui accroîtront votre niveau de confort en 2021.

Plus de chaudières à gaz et de pompes à chaleur

Depuis cette année, les nouvelles constructions ne peuvent plus être équipées d’une chaudière à mazout. De nombreuses personnes optent donc pour une chaudière à gaz ou une pompe à chaleur. Qui investit dans une pompe à chaleur ou un chauffe-eau solaire peut également demander des primes à Fluvius, le gestionnaire de réseau. Il existe également des primes pour les chauffe-eaux thermodynamiques, mais les conditions vont changer cette année. Par exemple, l’installation doit permettre le stockage thermique, autrement dit, elle doit pouvoir augmenter la température de l’eau chaude lorsqu’un signal externe le lui indique.

 

Votre habitation ne doit plus être raccordée au réseau avant 2014. À partir de cette année, vous pouvez également demander une prime pour votre chauffe-eau thermodynamique si votre habitation bénéficie d’un permis environnemental octroyé il y a plus de cinq ans et satisfait aux exigences du PEB.

Les compteurs intelligents

L’installation de compteurs numériques intelligents a déjà eu lieu en grande partie l’an dernier. D’ici la fin 2021, le nombre de compteurs intelligents devrait représenter environ 20 % du marché. Grâce à ce nouveau système, les fournisseurs d’énergie peuvent lancer de nouveaux produits et services, comme c’est le cas dans d’autres pays.
 
Envie de savoir quelles sont les tendances énergétiques qui ont joué un rôle majeur l’année dernière ? Nous en avons dressé la liste !