Afin de promouvoir l'énergie solaire auprès des foyers, la Flandre introduit à nouveau une prime pour les panneaux solaires à partir de janvier 2021. Mais est-il vraiment judicieux d'attendre jusque-là ? Ou préférez-vous installer rapidement des panneaux solaires encore cette année, afin de pouvoir profiter du principe du compteur tournant à l'envers pour les 15 ans à venir ? Quelle que soit l'option choisie, une installation solaire reste un investissement rentable et durable. Nous en résumons l'essentiel ci-dessous.

Nouvelle prime d'investissement pour les panneaux solaires

Si vous installez de nouveaux panneaux solaires après le 1er janvier 2021, vous aurez droit à une prime de la part du gouvernement flamand. Cette prime peut s'élever jusqu'à un maximum de 1500 euros.

 

Grâce à cette nouvelle prime, votre investissement restera aussi attractif qu'aujourd'hui. Même si le nouveau système de tarification d'application en Flandre à partir du 1er janvier pourrait réduire la rentabilité des panneaux solaires, leur retour sur investissement tournera toujours autour de 10 ans. C'est à cela que sert la prime.

 

Vous apprendrez tout ce qu'il y a à savoir au sujet de la nouvelle prime sur le site web du gouvernement flamand.

Ou un compteur tournant à l'envers ?

Tout prosommateur (producteur d'énergie solaire) flamand qui installe des panneaux solaires avant fin 2020 peut profiter du principe du compteur tournant à l'envers pendant 15 ans maximum. Le compteur tournant à l'envers compense en partie le kWh que vous retirez du réseau par le kWh que vous injectez au réseau (en raison d'une surproduction). Grâce à ce compteur, vos factures de fin d'années peuvent se rapprocher d'un montant même proche de zéro. Avec un compteur tournant à l'envers, vous payez toujours le tarif prosommateur pour l'utilisation du réseau électrique en tant que prosommateur.  Le forfait est calculé en fonction de la capacité de votre convertisseur.

 

À partir de 2021, il ne sera plus possible d'utiliser le principe du compteur tournant à l'envers pour une nouvelle installation solaire. Un compteur numérique sera obligatoire et les nouveaux tarifs s'appliqueront automatiquement. Au lieu du tarif prosommateur, vous paierez alors des coûts nets en fonction de vos prélèvements réels du réseau d’énergie.

Qu’en est-il du compteur numérique ?

Le compteur numérique remplace-t-il le compteur bidirectionnel ?

Avantageux pour tout le monde : le coût décroissant des panneaux solaires

Le prix d'achat des panneaux solaires a diminué de pas moins de 65 % depuis 2010. Aujourd'hui, il oscille autour de 5 500 euros et continue encore légèrement de baisser. Le temps de retour sur investissement d'une installation solaire est donc plus court qu'auparavant. Celui-ci est d'environ 8 à 10 ans en moyenne.

Un niveau E plus intéressant grâce aux panneaux solaires

Toutes les nouvelles constructions flamandes doivent retirer une quantité minimale d'énergie de sources renouvelables, afin d'être plus économes en énergie. Le niveau E est un indicateur de la performance énergétique d'une construction. Installer des panneaux solaires est le meilleur moyen de diminuer le niveau E. Si votre niveau E est plus bas, vous avez également droit à certaines primes ou réductions, comme une réduction de la taxe foncière.

Bénéficiez d'une réduction du taux de TVA

Lorsque vous achetez des panneaux solaires pour une maison de plus de 10 ans, vous bénéficiez d'un taux de TVA réduit à 6 %. Vous êtes propriétaire d'une nouvelle construction ou d'une maison de moins de 10 ans ? Vous payez alors 21 % de TVA à l'achat de panneaux solaires.

Des subsides locaux pour les panneaux solaires ?

Il est possible que la commune dans laquelle vous habitez accorde également des subsides pour l'installation de panneaux solaires. Vous trouverez tous les subsides disponibles par commune sur le site de l'Agence flamande de l'Énergie. Ou surfez simplement sur le site de votre commune. Vous saurez alors immédiatement si c'est possible pour vous, et quelles sont les conditions.

La Région bruxelloise

En Région bruxelloise, la réglementation est différente. En effet, plusieurs communes bruxelloises accordent encore des primes supplémentaires pour l’installation de panneaux solaires. Informez-vous auprès du service Urbanisme ou Environnement. Alors que la Flandre et la Wallonie fonctionnent avec un compteur bidirectionnel, la Région bruxelloise applique également un principe de compensation similaire. Un petit producteur (< 5 kWh), qui injecte dans le réseau de l’électricité non consommée, y a droit. De cette façon, vous ne payez que la différence entre le volume d’électricité prélevé sur le réseau et celui que vous y avez injecté.


Dans le courant de cette année, ce principe de compensation sera toutefois modifié pour devenir une compensation partielle. Les prosommateurs devront désormais payer leurs tarifs réseau sur base de leur prélèvement réel effectué sur le réseau. Ces tarifs ne seront donc plus compensés par l’injection. Toutefois, la compensation continuera de s’appliquer à d’autres éléments de votre facture, comme le prix de l’électricité. Vous payez par exemple pour l’utilisation du réseau lors du prélèvement et de l’injection d’électricité. Cette compensation pourrait à l’avenir être remplacée par une redevance distincte pour l’injection.


La Région bruxelloise continue également à délivrer des certificats verts. Ceux-ci ont une durée de dix ans, ce qui donne, pour une installation moyenne, environ 800 euros par an. Leur nombre est déterminé par un compteur vert séparé de votre compteur d’électricité. Au cours de cette année, cependant, le nombre de certificats verts accordés diminuera, en fonction de la classe de puissance de l’installation. Cette mesure ne s’applique qu’aux installations de panneaux solaires placées à partir d’avril 2020. Rien ne change donc pour les propriétaires actuels de panneaux solaires.


Si votre habitation a plus de 10 ans, vous bénéficiez également d’un taux de TVA plus avantageux de 6 % à l’achat de panneaux solaires. Pour les nouvelles constructions et les maisons de moins de 10 ans, vous payez 21 % de TVA