Beaucoup de choses ont changé récemment pour tout qui possède ou envisage d’installer des panneaux solaires. Compteur numérique, prix moins élevés et diversification des types de panneaux solaires : autant d’éléments qui ont une influence considérable sur la décision finale. Suivez le guide : nous vous dévoilons les trois points cruciaux dont vous devez tenir compte.

✅  Bon à savoir : les 5 facteurs qui déterminent le rendement de vos panneaux solaires

Facteur 1. Une installation professionnelle
Les panneaux solaires sont des structures de haute technologie qui peuvent souffrir de micro-fissures si on fait preuve de négligence durant leur installation. Ces fissures, dites hotspots, entraînent une résistance supplémentaire qui peut mener à la surchauffe d’une cellule. Avec pour conséquence une diminution du rendement de vos panneaux solaires. Une fissure peut aussi donner lieu à une infiltration d’humidité, qui à son tour va causer de l’oxydation. Avec pour conséquence un fonctionnement altéré et à terme, un risque de panne non négligeable. Il est donc crucial que la pose des panneaux soit effectuée par un professionnel. Il n’y a hélas aucune certification officielle ni label de qualité pour les installateurs. Notre conseil : demandez de préférence à vos amis et connaissances quelle a été leur expérience s’ils ont fait placer des panneaux solaires.


Facteur 2. Soleil, ombre et orientation de votre toit.
Les panneaux solaires sont censés capter un maximum de soleil. D’après les données de l’IRM, la moyenne d’ensoleillement quotidien varie entre 2 650 Wh/m2 pour les Hautes Fagnes et 3 000 Wh/m2 pour le littoral. L’ombre a un effet néfaste sur la production, mais saviez-vous que la présence d’ombre sur un seul panneau peut diminuer le rendement de l’installation dans son ensemble ? Pour y remédier, faites appel à des micro-onduleurs et des power-optimizers (optimiseurs de puissance). Point de vue orientation, mieux vaut installer vos panneaux vers le Sud, le Sud-Est ou le Sud-Ouest, et veillez à ce qu’ils soient inclinés à 35°. Si vous habitez Bruxelles et que vous voulez savoir si votre toit convient pour l’installation de panneaux solaires, faites un rapide calcul avec la carte d’ensoleillement.

 

Facteur 3. L’efficience de vos panneaux solaires
Les panneaux solaires peuvent avoir une structure monocristalline ou polycristalline. Les monocristallins (panneaux noirs) fonctionnent le mieux en plein soleil : tous les cristaux sont posés dans la même direction, ce qui leur assure une production optimale. Ces panneaux solaires présentent un rendement supérieur à celui des polycristallins (panneaux bleus), mais ils sont également un peu plus chers. Il faut compter un surcoût de 15 %. Cela dit, du fait du rendement plus élevé du système monocristallin, vous avez besoin de moins de panneaux solaires. Les panneaux monocristallins sont d’ailleurs ceux qui ont le plus de succès de nos jours. Mais on a toujours intérêt à comparer, donc n’hésitez pas à effectuer plusieurs simulations de prix. 

 

Facteur 4. La qualité de vos panneaux solaires
La qualité des panneaux solaires détermine à la fois leur rendement et leur durée de vie. Cela vaut donc la peine de regarder des tests comparatifs et de vérifier si le fabricant et l’installateur ont de l’expérience en la matière. Car si vous devez faire jouer votre garantie en l’une ou l’autre occasion, mieux vaut avoir travaillé avec un fabricant et un installateur de confiance.

 

Facteur 5. Un entretien adéquat
Si le soleil peut briller sans entrave sur vos panneaux, c’est mieux pour votre rendement. Dès lors, il est bon de (faire) nettoyer vos panneaux au printemps et en été. Les panneaux solaires dépourvus de sable, de particules fines, de feuilles et de fientes d’oiseaux produisent plus d’énergie. Un seul panneau souillé peut affecter la production totale de votre installation.

Plus d'infos sur l'entretien des panneaux solaires ici

✅  Comment effectuer un achat de panneaux solaires rentable

Si vous installez des panneaux solaires en 2020, vous allez payer bien moins cher qu’il y a dix ans. Les prix ont été divisés par deux et compensent amplement la disparition des certificats verts.


Lorsque vous optez pour un certain type ou une certaine marque de panneaux solaires, vous devez envisager le rendement que vous désirez par panneau. Si vous optez pour des panneaux avec un rendement élevé, vous payerez un peu plus cher, mais vous aurez besoin de moins de panneaux. Dans le cas d’un toit de petite taille, c’est souvent la solution idéale. Vous connaîtrez votre rendement en divisant la puissance maximale des panneaux solaires par la surface de vos panneaux.


Vous devez également envisager sur quelle période vos panneaux doivent être rentabilisés. Allez-vous consacrer plus de moyens pour installer des panneaux ayant une durée de vie 25 ans ou opterez-vous plutôt pour une version meilleur marché présentant un rendement garanti de 10 ans ? Parce que d’ici là, la technologie en la matière aura peut-être évolué.


Pour vous donner une idée d’une consommation moyenne de 3 500 kWh par an, nous vous présentons l’exemple ci dessous. Le prix des panneaux est indicatif et est basé sur des moyennes du marché.

©

✅  Comment augmenter le rendement et réduire les coûts avec le compteur numérique

Si vous faites installer des panneaux solaires en 2020, vous recevrez d’office un compteur numérique en Flandre ou en Région Wallonne. Bruxelles est encore en phase de test. Par ailleurs, les compteurs analogiques sont progressivement remplacés pour les détenteurs actuels de panneaux solaires. Quels sont les avantages et inconvénients du compteur numérique ? En voici la liste…
 

Que fait un compteur numérique ?

  • Il vous donne un meilleur aperçu de votre consommation et de vos économies d’énergie : ce qui permet d’assurer un meilleur suivi de votre consommation. 
  • Il transmet automatiquement vos relevés de compteur : les relevés de compteur à domicile appartiennent au passé.
  • Il se connecte à votre thermostat intelligent de façon à personnaliser votre consommation.
  • Vous pouvez facilement et à distance basculer du tarif jour au tarif nuit.

 

Qu’est-ce qui change au niveau financier avec le compteur numérique ?

  • Jusqu’à fin 2020, vous optez pour un compteur bidirectionnel ou pour un compteur numérique ne tournant pas à l’envers (Un compteur numérique ne tourne d’ailleurs pas vraiment à l’envers : ce que vous produisez vous-même est déduit de l’électricité puisée sur le réseau public. Il s’agit donc du même principe que celui des compteurs classiques qui tournaient à l’envers lorsque vous produisiez de l’énergie solaire). À partir de 2021, vous ne pourrez donc plus choisir et ce sera donc automatiquement un compteur numérique unidirectionnel.
  • Avec un compteur bidirectionnel, vous payez une taxe (le tarif prosommateur), et avec un compteur ordinaire unidirectionnel, vous n’en payez pas. Le tarif prosommateur varie selon le gestionnaire de réseau. Vous trouverez ici la liste des tarifs prosommateurs pour tous les gestionnaires de réseau en Région Wallonne. À Bruxelles, il n’y a pas de tarif prosommateur.
  • Si vous optez pour un compteur numérique ordinaire, cela peut rapporter de consommer plus d’électricité à certains moments. Le compteur numérique tourne peu ou pas au moment où vos panneaux solaires produisent de l’énergie.
  • Si vous optez pour un compteur bidirectionnel (avant fin 2020), vous le conserverez pendant 15 ans après sa mise en service.

 

La différence est claire. Si vous consommez le plus d’électricité au moment où vos panneaux solaires produisent de l’énergie, vous gagnez sur les deux tableaux avec un compteur qui n’est pas bidirectionnel. Vous ne payez pas de tarif prosommateur et votre compteur tourne peu ou pas. Vos frais de consommation sont alors au minimum.


Vous avez donc tout intérêt à comparer les avantages qu’offre un compteur numérique bidirectionnel avec ceux d’un compteur numérique ordinaire vis-à-vis de vos habitudes de consommation. Pour la Région Wallonne, vous pouvez faire une simulation via CWAPE.