La batterie domestique fait régulièrement la une de l'actualité. De plus en plus de nouveaux modèles débarquent sur le marché. La technologie progresse, les prix baissent et, en Flandre, il existe même une subvention non négligeable. Mais est-ce le bon moment d'investir dans une batterie domestique ? Nous avons cherché à répondre à cette question pour vous.

Qu'est-ce qu'une batterie domestique ?

Une batterie domestique, c'est ce qui vous permet de stocker l'énergie solaire que vous produisez en trop grande quantité. En effet, d'après les chiffres de l'UGent, nous n'utilisons directement que 30 % de notre production, les 70 % restants étant injectés sur le réseau public. En Wallonie et en Flandre, nous payons pour envoyer de l’électricité sur le réseau, c’est ce qu’on appelle le tarif prosommateur. Cette redevance est due lorsqu’on utilise le réseau de distribution électrique pour injecter et prélever de l'énergie.

Une batterie domestique stocke donc l'énergie excédentaire produite par vos panneaux solaires. Dès que vos panneaux produisent plus que ce que vous consommez, votre batterie domestique se charge ; vous vous constituez donc une réserve d’énergie utilisable lorsque le soleil n’est pas au rendez-vous. Les systèmes les plus courants peuvent stocker entre 3 kWh et 8 kWh. Une famille consomme en moyenne environ 10 kWh par jour. Cela signifie qu'une batterie domestique est incapable de satisfaire la totalité de vos besoins en électricité, mais qu'elle peut toutefois en couvrir une grande partie. À moins que vous n'optiez pour une batterie plus puissante (et donc plus chère).

Une batterie domestique présente trois avantages

Le premier est une évidence, à savoir que plus vous utilisez votre propre énergie, moins vous devez en prélever sur le réseau – ce qui vous permet de faire de jolies économies.

Deuxième avantage : vous ne devez plus payer de tarif prosommateur car avec une batterie domestique, vous n'avez pas besoin d'un compteur bidirectionnel (qui tourne en sens inverse). Nous vous expliquerons par la suite comment cela fonctionne.

Le troisième avantage est que vous disposez de votre propre réserve d'électricité et qu'en cas de panne de courant, il vous suffit d'enclencher votre batterie domestique. En Flandre, il existe même un quatrième avantage : une subvention qui vous permet de récupérer jusqu'à 35 % des frais investis, plafonnés à 3 200 euros. Ce qui nous amène tout naturellement à la principale pierre d'achoppement : le prix.

Combien coûte une batterie domestique ?

Les nouvelles technologies sont généralement coûteuses, et celle de la batterie domestique ne déroge pas à la règle. En outre, plus la capacité de stockage est élevée, plus le prix augmente également. Pour une batterie de 3 kWh, il vous faut compter environ 4 000 euros. Pour un modèle de 8 kWh, cela représente jusqu'à 8 000 euros et pour une capacité de 14 kWh, les 10 000 euros sont généralement atteints. En Flandre, vous pouvez déduire la subvention de 250 € par kWh, plafonnée à 3 200 € ou 35 %.

Bien sûr, vous ne vous intéressez pas seulement aux coûts, mais également au rendement. Trois éléments jouent un rôle de ce point de vue.
 

 

  • La qualité de la batterie peut faire une grande différence. Une batterie lithium-ion de qualité supérieure offre un rendement de 95 %, alors qu'une batterie moins chère et de qualité inférieure n'est efficace qu'à 70 %.
  •  
  • Le nombre de cycles de charge ou le nombre de fois que votre batterie peut stocker et libérer de l'énergie. Les modèles de pointe atteignent les 10 000 cycles, la plupart des solutions de base tournent autour des 5 000.
  • La consommation de pointe de votre électricité. Vous devez planifier votre consommation de manière intelligente afin que production, consommation et capacité soient bien équilibrées. Si tel est le cas, vous devrez prélever un minimum d'énergie sur le réseau public et vous réaliserez des belles économies.

 

Un quatrième élément entre encore en ligne de compte : le tarif prosommateur. Vous payez cette redevance (pas à Bruxelles) si vous disposez d'un compteur bidirectionnel (qui tourne en sens inverse). Le montant que vous payez dépend de la puissance de votre onduleur et non de votre production réelle. Si vous ne disposez plus d'un compteur bidirectionnel, le tarif prosommateur est supprimé et vous économisez immédiatement. Le compteur bidirectionnel est de toute façon moins intéressant avec une batterie domestique. En effet, vous chargez d'abord votre batterie et ce n'est qu'ensuite que le surplus est injecté sur le réseau public. Si vous conservez votre compteur bidirectionnel, vous pouvez faire installer un onduleur de moindre puissance. Cela fera baisser votre tarif prosommateur, sans mettre en danger votre production.

Un brin de technique

Une batterie domestique peut avoir besoin d'un onduleur supplémentaire pour fonctionner. L'onduleur de vos panneaux solaires convertit le courant continu en courant alternatif, pour une utilisation directe, alimenter le réseau public ou votre batterie domestique. Le système fonctionne donc dans un sens, mais votre batterie domestique doit également être capable de restituer l'énergie stockée. Et pour cela, vous avez besoin d'un onduleur supplémentaire qui reconvertit le courant alternatif en courant continu. Sur certains modèles, l'interface bidirectionnelle (courant continu <-> courant alternatif) est déjà assurée grâce à l'onduleur intégré.

Faible rendement en hiver

Environ 70 % de la production des panneaux solaires a lieu à la fin du printemps, en été et au début de l'automne. La raison en est simple : les jours sont plus longs et le soleil brille plus souvent. Durant les mois sombres et pluvieux, vos panneaux solaires n'ont pas d'excédent de production. Votre batterie domestique ne sera donc pas en mesure de stocker l'énergie excédentaire et ne sera tout simplement pas rentable. D'ailleurs, vous ne pouvez stocker qu'une quantité limitée d'énergie, de sorte que votre batterie domestique devra rester inutilisée pendant cette période.

Petit calcul

Récupérer son investissement dans une batterie domestique n’est actuellement pas possible. Nous avons calculé le montant de cet investissement et ce qu’il rapporte.

Une famille moyenne consomme environ 3 600 kWh par an. Si la puissance des panneaux solaires dont elle dispose est de 4 kWc, elle peut produire elle-même à peu près 70 % de son électricité. Cela veut dire qu’elle doit prélever 1 080 kWh sur le réseau électrique, ce qui représente 270 € au tarif actuel. La disparition du tarif prosommateur constitue un avantage parce que cette famille ne dispose plus d’un compteur qui tourne à l’envers. Elle économise ainsi 360 € par an. Le bénéfice est donc limité : 360 € - 270 € = 90 € par an.

Le prix d’achat d’une batterie domestique est d’environ 5 000 €. Il faut donc plus de 50 ans avant que cet investissement ne soit rentable. Or, la longévité d’une batterie domestique est de 20 ans maximum.

Batterie domestique, baisse des coûts et voiture électrique

L'exemple ci-dessus montre que la batterie domestique n'est pas encore un investissement rentable. Le concept va peu à peu s'imposer au cours des années à venir, principalement en raison de la baisse des coûts. On s'attend à ce que le prix baisse de 25 % d'ici 5 ans, ce qui est évidemment une bonne chose pour votre investissement. En outre, la popularité croissante et rapide de la voiture électrique va donner un joli coup de pouce à la batterie domestique. L'énergie obtenue en journée grâce aux panneaux solaires sera stockée dans votre batterie domestique. Vous pourrez alors utiliser votre propre énergie pour recharger votre voiture électrique durant la nuit. Comme les prix des panneaux solaires continuent de baisser, il devient plus intéressant de produire de l'énergie supplémentaire pour votre voiture électrique.

D'ailleurs, les voitures électriques joueront un rôle très particulier dans un avenir proche. L'énergie contenue dans la batterie de votre voiture électrique sera utilisée pour alimenter votre maison pendant la nuit. De la science-fiction ? Qui sait, les développements technologiques vont tellement vite... Si vous envisagez d’installer ou d’ajouter des panneaux solaires, vous en avez pour des dizaines d’années. Vérifiez donc si vous réalisez une bonne affaire.

En conclusion ?

Aujourd'hui, les avantages de la batterie domestique restent encore limités et les inconvénients (financiers) sont encore considérables. Bien sûr, la batterie domestique vous apporte une sécurité supplémentaire en matière d'alimentation électrique et vous obtenez davantage de rendement de vos panneaux solaires. En choisissant la puissance et l'efficacité appropriées, vous récupérerez déjà une bonne partie de votre investissement. Mais aujourd'hui, vu le prix d'achat encore élevé, une batterie domestique ne représente pas un investissement rentable. Même avec la subvention octroyée en Flandre. Cela dit, il ne fait aucun doute que la batterie domestique est promise à un bel avenir. Dès lors, la conclusion de cet article sera sans doute complètement différente d'ici quelques années.