Un congélateur plein de givre consomme plus. Un lave-vaisselle en mode ‘éco’ est moins gourmand en énergie, même si le cycle est plus long. Une étiquette-énergie A n’est pas forcément synonyme d’économies… On peut continuer de la sorte pendant un bon moment tant est longue la liste des affirmations concernant la consommation d'énergie. Mais comment faire le tri entre le vrai et le faux ? Nous vous proposons une liste de 7 vérités et mythes qui ont cours en matière de consommation d’énergie.

1. Beaucoup de givre dans un congélateur provoque une surconsommation d’énergie : vrai

Tout à fait correct. Il suffit d’une couche de givre d’à peine 2 millimètres pour augmenter d’environ 10 % la consommation d’énergie. Pour éviter la formation de givre dans votre congélateur, il est recommandé de le remplir au maximum et d’éviter de laisser la porte inutilement ouverte. À vrai dire, un congélateur bien rempli est bénéfique pour votre consommation d’énergie car il est plus facile de réfrigérer un congélateur plein que vide.

 

De plus, donnez-vous la peine de bien réfléchir à l’endroit où vous placez votre congélateur car dans une pièce à 15°C, il consommera jusqu’à un tiers d’électricité en moins que dans une pièce où la température atteint les 25°C. Il est donc recommandé de ne pas installer un congélateur près de sources de chaleur, comme un réchaud ou un radiateur.

 

Toutefois, n’installez pas non plus votre congélateur dans un endroit trop frais, car il fonctionnera moins bien. La classe climatique figurant sur l’étiquette de votre congélateur indique la température d’ambiance minimale et maximale de votre appareil. Cependant, aucune classe climatique ne garantit un fonctionnement optimal quand la température ambiante passe sous la barre des 10°C.

2. Un frigo (trop) plein consomme plus : vrai

C’est vrai aussi. Pour un frigo, la règle est inversée : mieux vaut ne pas trop le remplir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’alors l’air froid n’a plus la possibilité de circuler suffisamment, obligeant votre frigo à fonctionner davantage. Ceci dit, un frigo (presque) vide n’est pas non plus la meilleure idée qui soit. L’idéal, c’est un réfrigérateur rempli aux 3/4 : la solution pour consommer moins ! Vous avez du mal à y arriver ? Vous pouvez toujours combler les espaces libres à l’aide de bouteilles ou de boites vides.

 

Il sera également intelligent de respecter les zones de température de votre frigo. La zone la plus froide se situe dans le bas, juste au-dessus du bac à légumes. Placez-y de préférence la nourriture très périssable comme les laitages, la viande ou le poisson. Veillez également à immédiatement éliminer les emballages de nourriture. En effet, pourquoi gaspiller de l’énergie à refroidir des emballages ?

3. Les chargeurs ne consomment rien lorsqu’ils ne fonctionnent pas : faux

Toutes les prises consomment de l’énergie, même lorsqu’elles ne fonctionnent pas. C’est ce que l’on appelle la consommation en veille, et sur une base annuelle, elle peut s’avérer très coûteuse. Le transformateur intégré dans les chargeurs consomme de l’énergie en permanence. Même dans le cas d’une télévision ou d’un ordinateur, il est conseillé d’utiliser une multiprise pour pouvoir réellement débrancher vos appareils lorsque vous ne les utilisez pas. Les appareils en mode veille consomment eux aussi constamment du courant et un chargeur qui demeure branché de jour comme de nuit vous coûtera annuellement un à deux euros en plus. Cela n’a l’air de rien, mais réfléchissez au nombre de chargeurs que vous laissez toujours branchés à la maison.

4. Un programme ‘éco’ est plus économique qu’un programme rapide : vrai

Nombreux sont ceux qui en doutent, car un programme ‘éco’, c’est quand même beaucoup plus long ? Pourtant, il est réellement plus économique car la température de l’eau étant moins élevée, vous consommez moins d’énergie. Ceci ne vaut d’ailleurs pas seulement pour le lave-vaisselle, mais également pour votre lave-linge.

5. Laisser le chauffage allumé la nuit plutôt que l’éteindre, c’est plus économique : faux

Beaucoup de gens pensent, à tort, que rallumer le chauffage le matin exige davantage d’énergie. Cela vous coûte en effet de l’énergie, mais bien moins celle que vous ‘gaspilleriez’ en chauffant inutilement votre habitation durant toute la nuit. Vous pouvez donc en toute sécurité programmer votre chauffage de nuit sur 15°C et économiser beaucoup d’énergie sur l’année.

 

Vous disposez d’un chauffage par le sol ? Alors nous vous recommandons de régler votre thermostat sur 17°C ou 18°C durant la nuit, sinon votre chauffage prendra trop de temps le matin pour réchauffer convenablement votre intérieur. Vous économiserez encore plus d’énergie en réduisant le chauffage une heure avant d’aller vous coucher. Ainsi, vous aurez encore bien chaud durant cette heure, et votre chauffage fonctionnera 60 minutes de moins.

 

Attention : ce principe n’est valable que sur une ‘longue’ période, comme durant une nuit. Vous sortez pendant la journée pour faire une course ou une balade d’une heure ou deux ? Mieux vaut alors tout simplement laisser le chauffage allumé. En effet, vous n’économiserez presque rien sur un temps aussi court puisqu’ensuite, rallumer le chauffage vous coûterait davantage d’énergie.

6. Mieux vaut ne pas éteindre un appareil pendant un court laps de temps : faux

On entend souvent dire qu’il n’est pas bon d’éteindre un appareil pendant un court laps de temps. C’est tout à fait inexact. Il vaut vraiment mieux éteindre votre TV ou votre ordinateur lorsque vous ne l’utilisez pas. Non seulement ce n’est pas mauvais pour vos appareils, mais en plus vous économiserez de l'énergie. À cette fin, veillez à utiliser une multiprise afin de réduire la consommation en veille.

 

Comptez environ 2 euros par watt qui sera consommé par un appareil branché en permanence, et qui donc partiront en fumée. Lorsque de nombreux appareils sont en veille, la consommation peut atteindre 10 watts (8 watts pour une chaîne hi-fi, 3,5 watts pour votre ordinateur...). Si vous réfléchissez au fait qu’il y a bien souvent entre 30 et 50 appareils en veille dans une habitation, vous réalisez qu’on atteint rapidement les 100 euros de consommation en veille à la maison.

7. Une étiquette-énergie B n’est pas économique en matière de consommation d’énergie : faux

Dans le passé, l’étiquette-énergie B faisait partie des labels les moins efficaces en matière de faible consommation d'énergie, mais le système d’étiquettes-énergie a récemment été revu. Les labels A+, A++ et A+++ ont disparu car trop compliqués, et A est à présent devenu le label le plus élevé.

 

Pour l’instant, aucun appareil ne s’est vu attribuer une étiquette-énergie A, et ce pour inciter les fabricants à augmenter l’efficacité de leurs appareils en matière de consommation d’énergie. Donc, en achetant aujourd’hui un appareil portant un label B, vous avez bel et bien un appareil à faible consommation d'énergie.