Le compteur numérique pour l’électricité et le gaz arrive, tant en Wallonie qu’à Bruxelles. L’installation se fait par étapes car l’installation d’un compteur numérique dans chaque ménage est bien évidemment une opération de grande envergure. La question que vous vous posez probablement est : à quand mon tour ? Vous trouverez la réponse ci-dessous.

Le passage au compteur numérique : la situation en Wallonie

En Flandre, le processus d’introduction a déjà commencé. La Wallonie et Bruxelles n’ont par contre pas encore mis au point de planning précis. En Wallonie, le processus aura lieu en deux phases. Le 1er janvier 2023 au plus tard, un compteur intelligent sera placé chez :

 

  • Les clients possédant un compteur à budget
  • Les clients dont le compteur doit être remplacé
  • Les clients propriétaires d’une maison neuve
  • Les clients qui en font la demande

 

Ensuite, l’accent sera mis sur les gros consommateurs d’énergie (plus de 6 000 kWh consommés par an), sur les propriétaires de panneaux solaires (plus de 5 kWe de puissance) et enfin sur les exploitants de bornes publiques de chargement pour voitures électriques. Concernant ces trois dernières catégories, l’objectif est que 80 % d’entre eux disposent d’un compteur intelligent d’ici 2029. Les gestionnaires de réseau de distribution lanceront le déploiement du projet vers l’été de cette année.

Le passage au compteur numérique : la situation à Bruxelles

Bruxelles doit également encore commencer le déploiement par étapes du compteur numérique. Le compteur numérique est obligatoire dans les cas suivants :

 

  • Lors de nouveaux raccordements
  • Lors de rénovations importantes
  • Lorsque l’ancien compteur doit être remplacé
  • Lors de l’installation de panneaux solaires

 

La priorité est donnée aux clients possédant une voiture électrique, aux gros consommateurs, aux clients disposant d’une batterie domestique ou d’une pompe à chaleur et ceux qui en font spécifiquement la demande.

Vous comptez installer des panneaux solaires en 2020 ?

Les personnes qui possèdent déjà des panneaux solaires ont probablement déjà dû vous dire qu’il y aurait des changements avec l’avènement du compteur numérique. C’est le cas. Le compteur mécanique actuel tourne en sens inverse lorsque vos panneaux solaires produisent de l’énergie. Résultat : le courant est “gratuit”, bien qu’en Wallonie, cet effet soit en grande partie atténué en raison du tarif prosommateur qui devrait commencer à être appliqué en 2020.

À Bruxelles, les choses sont différentes. En principe, le compteur numérique est neutre. L’appareil enregistre séparément les quantités d’électricité prélevées sur le réseau et les quantités qui y sont injectées. La compensation peut donc être accordée ou non, soit en faisant payer aux clients les quantités puisées sur le réseau après déduction des quantités injectées, soit en leur faisant payer les quantités brutes.

En Wallonie, il aura deux systèmes à partir de 2020 : une compensation avec tarif prosommateur pour les détenteurs d’un compteur classique, et une facturation sur base des prélèvements bruts pour ceux qui disposent d’un compteur intelligent. À Bruxelles, la compensation a été supprimée en début d’année. Là également, on facture sur base des prélèvements bruts.

En savoir plus sur les panneaux solaires et leur rendement ?

Lisez ce qui suit.