Nous voulons tous économiser l’énergie. Réduire notre consommation est la manière la plus évidente d’y arriver. Mais le moment où vous utilisez l’énergie peut également vous rapporter gros. Dans cette optique, jetons un œil à votre compteur d’énergie. Compteur simple ? Compteur double ? Compteur numérique ? Lequel sera le plus intéressant pour vous ?

Quels sont les différents types de compteur d’énergie ?

Le compteur simple enregistre la quantité d’électricité que vous consommez pendant la journée et pendant la nuit. Vous payez toujours le même tarif pour votre consommation totale, à savoir le tarif de jour. Le compteur double note, via deux compteurs, la quantité d’électricité que vous puisez pendant la journée et la quantité consommée pendant la nuit et le week-end. La consommation de nuit et de week-end est facturée à un tarif nuit/week-end moins élevé que le tarif de jour. Également important : vous payez une redevance supplémentaire pour un compteur double, que vous récupérerez en utilisant le plus d’énergie possible durant la nuit et les week-ends. Vous économiserez donc des frais d’énergie en faisant tourner pendant la nuit ou le week-end la machine à laver, le sèche-linge et le lave-vaisselle par exemple. Les créneaux horaires déterminant le tarif de nuit pour l’électricité dépendent de votre domicile. À Bruxelles, c’est Sibelga qui est le gestionnaire de réseau. La Wallonie en compte plusieurs, qui varient selon le code postal. Cherchez ici votre gestionnaire de réseau.

Le compteur de nuit exclusif a essentiellement été conçu pour l’approvisionnement durant la nuit des appareils électriques de chauffe tels que les chauffe-eau. Pour le gaz, on ne fait pas de différence entre compteur simple ou double : vous payez toujours un prix identique.

Sur les compteurs mécaniques classiques les chiffres tournent lorsque vous consommez de l’énergie. Si vous avez des panneaux solaires, les chiffres tourneront en sens inverse si les panneaux produisent de l’énergie. Plus d’infos à ce sujet très bientôt.

C'est toujours le tarif de nuit

Devenez client et profitez pendant 3 ans du prix de l'energie de votre facture d'électricité au tarif de nuit.

Envoi des relevés de compteur

Chaque année, vous envoyez votre relevé de compteur à votre gestionnaire de réseau et non pas à votre fournisseur d’énergie. D’une année à l’autre, soit vous pouvez envoyer votre relevé en ligne, par téléphone ou par lettre, soit la personne chargée de relever votre compteur passe chez vous pour le faire. Vous recevez au préalable toujours une lettre de votre gestionnaire de réseau. Cette lettre mentionne votre code EAN et les numéros de votre compteur, qui ne sont d’ailleurs pas une seule et même chose. Votre code EAN est l’identification de votre point de livraison. Il figure sur un autocollant apposé sur votre coffret de comptage et sur vos factures d’énergie. Lorsque vous déménagez, le nouvel occupant reçoit votre code EAN. Quant aux numéros de compteur, vous les trouverez sur l’écran des compteurs proprement dits. Attention : avec le nouveau compteur numérique, il n’est plus nécessaire d’envoyer votre relevé de compteur. Votre compteur numérique envoie automatiquement au gestionnaire de réseau le relevé de votre consommation. En Wallonie et à Bruxelles, le lancement de l’installation du compteur numérique n’a pas encore débuté, mais dans les années à venir, il est prévu que chacun en reçoive. Lisez-en plus sur le compteur numérique ici.

Qu’est-ce qui change avec le compteur numérique ?

Depuis l’été 2019, le gestionnaire de réseau Fluvius a commencé en Flandre l’installation des compteurs numériques pour l’électricité et le gaz. En Wallonie et à Bruxelles, le lancement de cette installation n’a pas encore débuté. En Wallonie, d’ici le 1er janvier 2023 au plus tard, un compteur numérique devra être installé chez :

 

  • Les clients disposant d’un compteur à budget
  • Les clients dont le compteur doit être remplacé
  • Les clients habitant une nouvelle habitation
  • Les clients qui en feront la demande

 

À Bruxelles également, le compteur intelligent sera obligatoire pour les nouveaux raccordements, en cas de rénovations lourdes, lorsque le compteur existant doit être remplacé et lors de l’installation de panneaux solaires.

Un compteur numérique affiche la quantité d’électricité que vous prélevez en journée ainsi que la quantité consommée durant la nuit et le week-end. Si vous avez des panneaux solaires, vous pourrez également voir la quantité d’énergie que vous injectez sur le réseau public durant la journée et le week-end. Vous le voyez, vous aurez ainsi une meilleure idée de votre consommation. Un conseil : vous désirez savoir quand viendra votre tour de recevoir un compteur numérique et le déroulement pratique du processus ? Vous en saurez plus ici.

Les compteurs numériques sont également appelés ‘intelligents’ car ils vous aident à consommer moins d’énergie. Un compteur numérique ou intelligent dispose de ce que l’on appelle des ports utilisateur. Grâce à eux, vous pouvez connecter au compteur numérique des services supplémentaires, comme des applications intelligentes offertes par votre fournisseur d’énergie : par exemple des applications de consommation ou alors des thermostats intelligents ou d’autres appareils. Le contrôle de votre système domotique s’effectue via un Customer Energy Management System (Système de Gestion de l’Énergie Client) grâce auquel vous voyez, en direct, votre consommation d’énergie. Vous pouvez par exemple facilement détecter le gaspillage d’énergie et faire ainsi des économies. De plus, le décompte de votre facture ne sera plus jamais une surprise car à chaque moment, vous connaîtrez votre consommation.

Un autre avantage du compteur numérique : vous passez aisément d’un compteur simple à un compteur double. Comment garder un œil sur vos compteurs, vous le découvrirez dans cet article.

Qu’en est-il du compteur de gaz ?

Aujourd’hui, il s’agit d’un compteur mécanique classique avec les chiffres qui tournent. Mais votre compteur de gaz se transformera bientôt également et présentera un affichage numérique. Il enverra automatiquement à votre gestionnaire de réseau les données relatives à votre consommation, qui les communiquera à son tour au fournisseur d’énergie pour la facturation. Sur votre facture, vous constaterez d’ailleurs que le décompte se fait en kWh alors que votre compteur affiche la mesure en mètres cubes. Pourquoi effectuer cette “conversion” ? Pour la raison suivante : il existe dans notre pays deux sortes de gaz naturel : du gaz riche (hautement calorique) et du gaz pauvre (faiblement calorique). Si vous habitez une région approvisionnée en gaz pauvre, il vous faudra plus de gaz pour atteindre la même chaleur qu’avec du gaz riche. Donc vous consommerez plus de m3. Le prix est également déterminé par le transport du gaz dans votre région.

Afin d’obtenir la même base de consommation pour tout le monde, il faut une conversion de m3 en kWh. Nous vous faisons grâce de l’explication technique, mais l’essentiel est que vous ne soyez pas désavantagés lorsque vous habitez une région approvisionnée en gaz pauvre.