En général, qui dit chaudière dit consommation de gaz. Pourtant, c'est l'un des éléments parmi les plus énergivores en électricité de la maison. En cause : le ventilateur, la régulation de la température et surtout la pompe de circulation. Votre chaudière consomme donc toujours à la fois du gaz et de l'électricité. Cependant, une machine bien entretenue consomme toujours moins d'énergie. Cet article vous donne quelques conseils pour mettre votre chaudière en bon état et l'entretenir.

1. Réglez la vitesse de la pompe de circulation

La pompe fait circuler l'eau préalablement chauffée par la chaudière dans un circuit fermé. Les anciennes pompes fonctionnent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, alors que ce n'est pas toujours nécessaire. En général, elles sont équipées de trois positions réglables manuellement. Plus le réglage est élevé, plus la pompe consomme d'énergie. Il faut donc régler la vitesse de la pompe de circulation au plus bas niveau possible et l'arrêter en été. Votre chaudière date-t-elle d'après 2015 ? Il se peut qu’elle soit équipée d'une pompe modulante (intelligente) qui ralentira automatiquement si nécessaire. Cela vous permettra d'économiser jusqu'à 70 % d'énergie.

2. Remplacez la pompe de circulation – si nécessaire

Si votre chaudière est encore relativement neuve, vous pouvez choisir de ne remplacer que la pompe de circulation. Les plus économiques sont les pompes à haut rendement avec un label A.

3. Baissez la température de l'eau dans les radiateurs

Vous mettrez un peu plus de temps à chauffer votre maison, mais la consommation totale d'énergie sera plus faible.

4. Surveillez le thermostat

Moins votre chaudière turbine pour chauffer votre maison, moins elle consomme d'énergie. Ce qui ne veut pas dire ‘moins de confort’. Si vous baissez le thermostat d'un demi-degré, vous ne le remarquerez même pas, mais vous économiserez environ 3,5 % de vos frais de chauffage. Autre conseil : réglez votre thermostat en mode nuit une heure avant de vous endormir. La maison restera chaude suffisamment longtemps et vous ferez de belles économies d'électricité.

L'achat d'un thermostat intelligent peut vous faire économiser jusqu'à 31 % sur vos frais de chauffage. Il recueille des informations, traite des données et vous les livre ensuite. Le thermostat intelligent adapte efficacement la température à votre situation ce qui représente des économies supplémentaires et une situation gagnant-gagnant ! Votre thermostat régule la température automatiquement, et fait donc baisser le chauffage lorsque tout le monde est absent. De plus, vous pouvez régler le chauffage de chaque pièce et contrôler facilement votre consommation d'énergie. L’aperçu en temps réel de votre consommation vous indique immédiatement le montant de vos économies. Un bon exemple de thermostat intelligent, c’est tado°. Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici.

5. Utilisez le mode éco

Pour l'eau chaude dans la cuisine et la douche, préférez le mode éco.

6. Vérifiez la pression de l'eau

Elle doit toujours être comprise entre 1 et 2 bars, selon la taille de votre installation. Une pression de 1 bar est suffisante pour une maison de taille moyenne à un étage avec la chaudière placée au rez-de-chaussée. Plus votre maison est haute, plus le niveau sera élevé. La pression idéale pour votre chaudière est indiquée par le manomètre. Vous êtes dans la zone verte ? Parfait. Vous feriez mieux d'éviter la zone rouge. Certains manomètres ont deux aiguilles : une rouge et une noire. La rouge est une ligne directrice, la noire indique la pression réelle de l'eau. Dans le meilleur des cas, les deux aiguilles sont superposées. D'autres chaudières ont des voyants lumineux qui indiquent la pression de l'eau.

La pression de l'eau est inférieure à 1 bar ? Dans ce cas, vous devrez rajouter de l'eau. Ne le faites que lorsque l'installation est chaude, sinon vous risquez de laisser la pression monter trop haut. La pression est trop élevée ? Dans ce cas, vous purgez votre installation, sinon elle risque d'être endommagée. Vous n’êtes pas habitué à faire ce genre de chose ? Contactez un installateur ou un technicien.

7. Réglez la bonne température

Autrefois, les chaudières atteignaient des températures de 85 degrés ou plus – c’était la norme – alors qu’aujourd’hui, elles chauffent à 60 degrés. Cela vous fait économiser de l'énergie, mais de l'eau également : il y a moins d'eau froide à ajouter pour atteindre la température idéale. De plus, une température plus basse prolonge la durée de vie de votre chaudière, car moins de calcaire s'y dépose.

8. Isolez les tuyaux

Les tuyaux de votre chauffage central passent par le sous-sol ou le garage ? Une conduite non isolée équivaut à la consommation d'une ampoule de 60 watts brûlant en permanence. Isolés, les tuyaux fournissent de l'eau chaude rapidement avec une perte de température minimale. Vous les isolerez aisément vous-même en plaçant des coquilles isolantes ou en les entourant de bandes de mousse isolante.

9. Faites réviser votre chaudière par un technicien qualifié

C'est non seulement plus sûr, meilleur pour votre portefeuille, mais c'est surtout obligatoire. À Bruxelles et en Wallonie, vous devez faire vérifier et entretenir votre chaudière à gaz tous les deux ans. Cet article vous en dira plus sur les techniciens agréés, les coûts et les certificats.

10. Remplacez votre chaudière à temps

Votre chaudière a plus de 15 ans ? Elle a sans doute fait son temps. Sinon, dès que vous remarquez une soudaine baisse d’efficacité, une augmentation de votre facture énergétique ou une recrudescence du nombre de pannes et de dysfonctionnements, vous saurez qu'il est temps de la remplacer.