Les vélos électriques, ou e-bikes, sont littéralement partout. Ils vous dépassent à toute allure sur la piste cyclable ou les « autoroutes à vélo » et génèrent – il faut l'admettre – une certaine frustration chez les cyclistes « classiques » Qu'est-ce qui motive les propriétaires d'un e-bike à en posséder un ? Et un vélo électrique ne serait-il pas également quelque chose pour vous ? Nous nous penchons volontiers sur la question.

Qu'est-ce qu'un vélo électrique ?

Ce sont des vélos à pédalage assisté. Ils sont équipés d'un moteur alimenté par une batterie. À chaque coup de pédale, le moteur apporte une petite assistance supplémentaire pour que pédaler soit plus facile. Un système idéal tout d'abord pour les personnes un peu plus âgées qui tiennent tout de même à rester actives, mais également une alternative sportive aux voitures polluantes. Des distances plus longues peuvent être parcourues sans se fatiguer, tout en restant en mouvement. Bon pour l'environnement, mais aussi pour la santé !

Types de vélos électriques

Il existe les vélos électriques pliants, urbains, d'entreprise, tout terrain, et bien plus. Mais les e-bikes peuvent principalement être divisés en trois catégories, en fonction de leur vitesse maximum, leur puissance et la législation à laquelle ils se rapportent :
 

  • Le vélo électrique « classique » avec moteur auxiliaire électrique a une puissance de max. 250 W et un pédalage assisté limité à 25 km/h. Pour aller plus vite, il faut alors compter sur sa propre force. Ce vélo est soumis au code de la route cycliste.
  • Lorsque le moteur peut aussi tourner de manière autonome (sans avoir besoin de pédaler), on parle alors d'un vélo motorisé. Celui-ci à une puissance jusqu'à 1000 W et une vitesse max. de 25 km/h. Le code de la route cycliste est ici aussi d'application, mais ces vélos ne sont autorisés qu'à partir de 16 ans et nécessitent un certificat de conformité (COC), qui atteste de la conformité des normes techniques européennes du vélo.
  • Un speed pedelec (ou speedelec) est un vélo électrique « à grande vitesse ». En pédalant avec le moteur, vous pouvez atteindre des vitesses jusqu'à 45 km/h. Un permis de conduire voiture ou moto et un COC sont obligatoires, ainsi qu'un numéro d'immatriculation et le port d'un casque. Les speed pedelecs sont considérés comme des cyclomoteurs par le code de la route.



Une assurance est nécessaire pour les vélos électriques qui peuvent rouler sans pédalage assisté.

Combien coûte un e-bike ?

Les véritables fanatiques de vélo trouveront des modèles haut de gamme dont le prix d'achat atteint facilement les 10 000 euros. Mais un modèle de base s'élève plutôt à 800 euros, et un budget entre 1000 et 2000 euros donne accès à un choix énorme sur le marché.

En termes de consommation, l'e-bike est une véritable vedette. Recharger une batterie nécessite environ 0,2 kWh d'électricité. Depuis une prise de courant Essent, cela vous coûte environ 1,5 centimes d'euro. Et avec des panneaux solaires, vous rechargez la batterie de votre vélo tout à fait gratuitement, avec de l'électricité verte !

Un e-bike comme véhicule professionnel

Se rendre au travail à vélo est une tendance actuelle, et comporte de nombreux avantages. Le pédalage assisté vous évite d'arriver en nage au bureau, et vous permet de commencer la journée frais et dispos (sans le stress des bouchons). Le vélo est presque toujours plus rapide que la voiture sur les distances courtes, car vous dépassez les longues files d'attente aux feux rouges.

De plus en plus d'employeurs proposent une indemnité vélo à leurs employés. Le plus souvent, il s'agit de 0,24 euro par kilomètre. Cette indemnité est 100 % nette d'impôt pour tout type de vélo, électrique ou non.

Écolo, confortable et efficace

La plupart des gens veulent participer à la protection de l'environnement, à condition d'en retirer quelque chose aussi. Un e-bike est plus confortable et pousse à utiliser moins souvent sa voiture. Les études montrent que jusqu'à 15 km de distance à parcourir, les travailleurs opteront pour le vélo électrique plutôt que la voiture. Leur distance domicile-travail est couverte plus efficacement. Ils ne perdent pas de temps dans les bouchons et connaissent exactement leur temps passé en déplacement.