Vous voulez faire des économies sur votre facture d'énergie ? Le moyen le plus évident est de réduire votre consommation. Cela peut se faire, par exemple, en réglant votre thermostat un demi-degré plus bas. Économiser de l'argent tout en augmentant votre confort ? C'est possible, en isolant correctement votre maison, par exemple. Isoler, par où commencer ?

Directives européennes

De plus en plus de directives européennes portent sur ce qu'on appelle la « performance énergétique » des bâtiments. Il s'agit d'une mesure de la performance d’un bâtiment en termes de consommation d'énergie. La Flandre s'engage également dans cette voie. Par exemple, tous les toits des habitations (louées ou non) raccordées au réseau électrique avant le 1er janvier 2006 doivent être conformes à la norme flamande d'isolation des toits.

Isoler le toit d'abord

La chaleur monte, c'est une simple loi de la nature. Avec une toiture non isolée ou insuffisamment isolée, jusqu'à 25 à 30 % de l'énergie s’échappe de votre maison. En plus de la réglementation flamande, c'est une raison suffisante pour faire isoler votre toit d'abord. Si vous n'utilisez pas le grenier, vous pouvez envisager d'en isoler le plancher. Cela permet d'économiser beaucoup de surface (surtout avec un toit en pente).

Isoler un mur creux

L'isolation de votre mur creux est un investissement qui rend votre habitation à la fois économe en énergie mais aussi plus confortable. L'isolation permet également d'atténuer le bruit et de limiter l'humidité. L'isolation des murs creux est une forme spécifique d'isolation des façades qui ne peut être appliquée que lorsque le bâtiment a des murs creux. Seules les habitations construites entre 1940 et 2000 sont concernées. Les murs des nouveaux bâtiments construits après 2000 sont isolés d'office. Le délai de rentabilisation de l'isolation des murs creux est de cinq ans maximum grâce aux économies importantes réalisées sur votre facture d'énergie.

Isoler votre sol ou opter pour l'isolation du sous-sol

Un climat intérieur agréable et confortable est en grande partie déterminé par un (sous-)plancher bien isolé. Dans le cas d'une isolation au sous-sol, le matériau d'isolation se trouve au fond du vide sanitaire ou de la cave. Cela permet d'éviter que le froid et l'humidité ne remontent du sol. Mais étant donné que le plancher n'est pas isolé, une isolation du sol s'accompagnera inévitablement d'une perte de chaleur. Dans le cas de l'isolation du sol, le matériau d'isolation repose sur le sol, au-dessus ou en-dessous. L'isolation du sol est plus coûteuse, mais l'effet est plus important car il n'y a plus de contact direct avec le sous-sol ou l'air froid dans le vide sanitaire. Vos pieds sont plus au chaud, vos économies d'énergie plus importantes et votre facture énergétique moins élevée.

Isolation des fenêtres

Le verre isolant ou le double vitrage est un bon investissement. Mais son effet positif diminue rapidement si vos fenêtres ne sont pas elles-mêmes correctement isolées. Cependant, il n’est pas nécessaire de faire installer de nouvelles fenêtres tout de suite. Vous pouvez facilement réaliser certains petits travaux d'isolation vous-même.

VOUS VOULEZ ISOLER ENCORE PLUS EN PROFONDEUR ?

Découvrez ici comment économiser en plus

Demander une prime d’isolation

L'isolation minutieuse des toits, des sols ou des murs est une intervention qui peut grever lourdement votre budget. Heureusement, il est possible de demander des primes à l’isolation au gouvernement flamand.