Toute nouvelle année apporte toujours son lot de changements, et il en va de même en 2021. En effet, désormais, en Flandre, il sera interdit d’équiper une construction neuve d’une chaudière à mazout. Vous vous chauffez encore à l’aide d’une chaudière à mazout ? Vous pouvez continuer à l’utiliser, mais vous ne pourrez plus en acheter une nouvelle. Une chaudière à gaz présente heureusement de nombreux avantages : son prix d’achat est moins cher, son rendement est plus élevé et vous n’aurez plus jamais besoin de remplir votre cuve. Son entretien est également moins coûteux. Vous souhaitez effectuer ce changement maintenant ? En passant par les 5 étapes qui suivent, l’installation d’une chaudière à gaz naturel chez vous s’effectuera en un rien de temps.

Raccordez votre habitation au réseau de gaz naturel

Vous devez bien sûr d’abord vérifier s’il existe un raccordement au gaz dans votre rue. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à votre gestionnaire de réseau. En Flandre, il s’agit généralement de Fluvius et à Bruxelles de Sibelga. En Wallonie, il existe cinq gestionnaires de réseau : ORES, RESA, REW, AIEG et AIESH. Pas de raccordement au gaz disponible ? Dans ce cas, vous pouvez stocker du gaz propane dans une cuve, qu’il faudra évidemment remplir lorsqu’elle sera vide.

Demandez des devis

Si un raccordement au gaz existe bel et bien dans votre rue, passez à l’étape des devis. Demandez tout d’abord une offre pour le raccordement au gaz à votre gestionnaire de réseau. Pour cela, vous devez disposer de la puissance de l’installation, d’un emplacement pour le compteur de gaz et des dimensions et plans exacts de votre habitation. Mieux vaut demander à un installateur de calculer la puissance nécessaire plutôt que d’indiquer celle de votre ancienne chaudière à mazout. Par le passé en effet, la puissance de ce type de chaudière était souvent trop élevée et de plus, il y a de fortes chances qu’au fil des ans, votre consommation diminue grâce à des gadgets intelligents ou à une meilleure isolation par exemple. Une chaudière trop puissante est plus chère et s’use plus rapidement, raison pour laquelle nous vous conseillons de faire appel à un professionnel.


Ensuite bien sûr, il faut également demander des devis à un entrepreneur ou un installateur afin qu’il creuse une tranchée ou un sillon du début de votre allée jusqu’à votre habitation.

Faites enlever votre cuve à mazout et choisissez une nouvelle chaudière

Vous devrez non seulement remplacer votre chaudière, mais également vider et nettoyer votre cuve à mazout dans les trois ans suivant le remplacement, puis la faire évacuer. Votre cuve est située en surface ? Il vous en coûtera environ 1 000 euros, et certaines communes peuvent vous accorder une prime. La cuve est enterrée ? Dans ce cas, il est préférable de faire appel à un technicien qualifié. Si celui-ci ne peut pas l’enlever, un professionnel agréé devra la remplir de sable ou de mousse afin de la rendre ‘inerte’. Pour réaliser cette opération, il faut compter environ 2 000 euros. Vous recevrez ensuite un certificat que vous devrez conserver précieusement. Pour les cuves de plus de 10 000 litres, des analyses de sol exploratoires devront également être effectuées.

 

Il est maintenant temps de passer à l’installation de votre nouvelle chaudière. Le choix de celle-ci dépend de vos propres besoins. Vous pouvez continuer à utiliser les conduites et les radiateurs de votre ancienne chaudière à mazout. Il suffit de faire installer un conduit concentrique pour l’évacuation correcte des gaz de combustion, si possible dans la cheminée.


 

Faites contrôler votre installation

Une chaudière à gaz naturel doit être inspectée par un installateur Cerga ou un inspecteur Cerga. Ils effectuent entre autres un test sous pression. Après cela, votre chaudière est officiellement prête à être utilisée.