Une soirée télé, une lessive à 60 degrés et un degré de plus pour le chauffage par temps froid : vous ne vous interrogez pas souvent sur votre consommation d’énergie. Le régulateur flamand s’est penché sur la question et a calculé la consommation d’énergie d’un ménage moyen. Ce qui révèle des informations surprenantes !

Gaz ou électricité : lequel représente la majeure partie de vos frais d’énergie ?

Quelles sont les dépenses les plus importantes d’un ménage : l’électricité ou le gaz ? La réponse : le gaz ! D’après les chiffres de la VREG, les frais d’électricité sont en moyenne de 965 euros par an. Si vous disposez de panneaux solaires, ils sont nettement moindres, et dans le cas contraire, ils sont sans doute nettement plus élevés. La consommation moyenne d’électricité est de 3 305 kWh par an. Près de 55 % des ménages disposent d’un compteur double. Ce qui est logique, car on économise davantage d’énergie si on la consomme plutôt la nuit et le week-end.

C’est donc pour le gaz naturel que les ménages déboursent le montant le plus important. Selon les chiffres de la VREG, il est de 1 280 euros par an. Pourquoi consommons-nous du gaz naturel ? Pour le chauffage, bien entendu : 68 % des ménages se chauffent au gaz. 32 % cuisinent au gaz et 70 % l’utilisent pour l’eau chaude et la cuisine. Par ailleurs, 11 % des ménages se chauffent à l’électricité et 19 % au mazout.

En résumé : les dépenses moyennes par ménage pour le gaz naturel et l’électricité s’élèvent à 2 245 euros par an, soit 187 euros par mois. L’entièreté de ce montant n’est du reste pas attribuée à votre fournisseur d’énergie. 64 % de votre facture d’électricité sont destinés au gestionnaire de réseau, au gouvernement et à la TVA. Leur part de votre facture de gaz est de 55 %. Ainsi, seul un tiers à moins de la moitié du montant que vous payez à votre fournisseur d’énergie lui revient.

À quoi est destinée la majeure partie de votre énergie ?

Nous venons de voir à quoi sert le gaz que nous consommons. Mais qu’en est-il lorsque nous nous penchons également sur notre consommation d’électricité ? Vous trouverez la réponse dans cet aperçu.

 

  • Chauffage : 60 %
  • Eau chaude sanitaire : 15 %
  • Éclairage : 6 %
  • Réfrigérateur et congélateur : 6 %
  • Cuisine : 5 %
  • Lave-linge et sèche-linge : 5 %
  • Loisirs et autres : 3 %

 

En d’autres termes : si vous voulez réaliser des économies, le meilleur conseil est d’utiliser votre thermostat à bon escient. Pour parvenir très simplement à une économie substantielle, il est certainement utile de vous pencher sur les avantages d’un thermostat intelligent. Celui-ci vous permet de réduire vos frais de chauffage de 31 % sans sacrifier votre confort. En effet, un thermostat intelligent régule de lui-même la température idéale et ne fait jamais fonctionner le chauffage inutilement.

Disposez-vous déjà d’appareils économes en énergie ?

S’éclairer, laver et sécher, refroidir et congeler, regarder la télévision et jouer aux jeux vidéo : les chiffres de la VREG révèlent que ces activités représentent un cinquième de votre consommation d’électricité. Les appareils économes en énergie vous aident à réduire votre consommation. Leur classe énergétique modifie considérablement votre consommation. Les appareils les plus efficaces sur le plan énergétique appartiennent à la classe A+++, les moins efficaces à la classe A+. A+ est du reste le minimum pour les réfrigérateurs et congélateurs. Désormais, les nouveaux appareils doivent bénéficier au moins d’un label A+. Un appareil A+++ consomme 10 % de moins qu’un modèle A++. Et ce dernier consomme également 10 % de moins qu’un appareil A+. Le tout additionné, vous économisez une somme rondelette sur une année.

Dissipons un malentendu …

Les chiffres de la VREG indiquent qu’environ 40 % des ménages optent pour un tarif d’énergie vert. Ils ont ainsi la garantie que leur énergie provient de sources renouvelables. Bien souvent, les ménages disposant d’un tarif d’énergie gris pensent que l’énergie verte est plus chère, ce que les chiffres de la VREG réfutent très clairement. Les différences de prix sont aujourd’hui très limitées. Le prix n’est donc pas une raison pour ne pas opter pour l’énergie verte.

Comparer vaut la peine !

Les frais d’énergie représentent une part importante de nos dépenses. Chercher activement la meilleure offre possible commence bien sûr par l’évaluation de votre consommation. Selon les chiffres de la VREG, 57 % des ménages ne s’inquiètent pas ou peu du montant de leur facture de décompte final. Pourtant, il est important de le connaître si vous voulez comparer les prix de l’énergie. Tout comme il est intéressant d’examiner les promotions et les services des différents fournisseurs si vous souhaitez en changer.