Les vacances battent leur plein et le soleil va faire des heures sup' durant les prochains jours. Si la vitamine D peut être bonne pour la santé, quel effet une vague de chaleur a-t-elle sur votre consommation d'énergie ? Vous savez sans doute déjà que l’emploi d’un climatiseur augmente votre consommation, mais d'autres électroménagers doivent également travailler davantage lorsque les températures sont élevées. Nous vous expliquons ici combien d'énergie vous consommez en plus durant une vague de chaleur et comment maîtriser cette consommation d'énergie.

Que consomme un climatiseur (mobile) ?

Lorsque les températures s'envolent, tout le monde a le mot "canicule" à la bouche mais il ne s’agit pas toujours de cela. En effet, selon la définition officielle, on ne peut parler de canicule que lorsque la température dépasse les 25 degrés pendant cinq jours consécutifs, avec au moins trois jours lors desquels une température de minimum 30 degrés est relevée (une chaleur tropicale !). Vous avez beau garder rideaux et tentures fermés toute la journée, il fait quand même chaud. En pareilles circonstances, il n'est pas étonnant que la vente de climatiseurs (mobiles) monte en flèche... tout comme votre facture d'énergie malheureusement parce qu'un appareil de ce type consomme beaucoup d'énergie.

Un climatiseur moyen consomme 2 200 watts et donc 2,2 kWh par heure. À titre de comparaison, cela équivaut à deux séchoirs fonctionnant simultanément. En moyenne, un climatiseur fonctionne environ quatre heures par jour. Avec un coût moyen de l'énergie de 0,26 euro du kilowattheure, cela veut dire qu'un climatiseur vous coûte environ 2,29 euros par jour (4 x 0,26 x 2,2). Si vous utilisez votre climatiseur pendant une période estivale d'une quarantaine de jours, il vous en coûtera grosso modo 90 euros.

Bien sûr, l'importance de la consommation dépend de la puissance de votre climatiseur. Un climatiseur très puissant consomme plus qu’un modèle qui l’est moins, mais il doit aussi fonctionner moins longtemps pour refroidir une pièce. Une fois celle-ci suffisamment fraîche, le climatiseur fonctionne alors en général à un niveau inférieur qui lui permet de moins consommer. Dans ce cas, davantage de puissance n’est donc pas toujours synonyme de consommation accrue.

Le type de climatiseur pour lequel vous optez joue également un rôle au niveau de votre consommation.

La plupart des gens achètent un climatiseur mobile sur un coup de tête, et ce pour les raisons suivantes : il est relativement bon marché à l'achat, facile à utiliser et peut refroidir plusieurs pièces. Malheureusement, il s'agit d'un appareil extrêmement énergivore, qui consomme facilement quatre fois plus qu'un système de climatisation fixe. En effet, un climatiseur mobile doit fonctionner à fond pour être efficace et rafraîchir une pièce. Ces machines sont équipées d'un tube qui évacue l'air chaud à l'extérieur, mais comme il faut faire passer ce tuyau d’évacuation à travers une fenêtre ouverte, l'air chaud revient dans la pièce à la même vitesse qu'il en sort. Un véritable emplâtre sur une jambe de bois ! Un climatiseur intégré est beaucoup plus efficace : ce type de système fixe possède en effet une unité intérieure et une unité extérieure, ce qui permet de fermer les fenêtres. L'air chaud n'entre pas et votre climatiseur ne doit pas fonctionner au maximum. Résultat, il consomme beaucoup moins d'énergie.

Un ventilateur constitue également une alternative efficace sur le plan énergétique. Avec en général une puissance d'environ seulement 100 watts, il ne consomme que 0,1 kWh par heure. Beaucoup moins qu'un climatiseur ! Cependant, comme un ventilateur ne fait que déplacer l'air chaud sans l'évacuer, il ne rafraîchit pas la pièce. Vous pouvez résoudre ce problème en dirigeant votre ventilateur vers une source d'eau froide comme une bouteille d'eau glacée ou un récipient rempli de glaçons. Un ventilateur doté d'une plus grande hélice déplace une plus grande quantité d'air, ce qui réduit d’autant la température ressentie.

Quelques conseils pour réduire la consommation d'énergie de votre climatiseur

  • Fermez le plus de fenêtres et de portes possible. Plus l'air chaud entre chez vous, plus votre climatiseur doit fonctionner.
  • Ne réglez pas la température trop bas, vous consommez plus d'énergie et la différence de température avec l'extérieur est encore plus désagréable.
  • Utilisez votre climatiseur avec parcimonie. Il est préférable de l'arrêter la nuit, car la température baisse à l'extérieur. Ouvrez les fenêtres ! C’est non seulement plus économique sur le plan énergétique, mais également plus sain.
  • N’essayez pas de faire des économies en achetant un produit trop bon marché. Un climatiseur mobile vous coûte beaucoup plus en énergie qu'un système fixe. Vérifiez également toujours si le climatiseur est équipé d'une pompe à chaleur. Une pompe à chaleur utilise la chaleur de l'air pour atteindre la température souhaitée. C'est donc un système plus efficace, bien qu'il utilise toujours de l'électricité bien sûr.
  • Faites entretenir votre climatiseur chaque année par un installateur professionnel agréé. Vérifiez vous-même régulièrement le filtre et lavez-le ou aspirez-le si nécessaire.

Réfrigérateurs et panneaux solaires souffrent également en période de canicule

Même si vous n'avez pas de climatiseur, votre facture d’énergie peut être plus élevée après un été chaud. Les électroménagers tels que le réfrigérateur et le congélateur doivent également fonctionner davantage pour maintenir la température demandée pendant une vague de chaleur. Un bon conseil : éloignez votre réfrigérateur – si possible – d'au moins dix centimètres par rapport au mur lorsque la température dépasse les 25°C. Le condenseur (la grille noire située à l'arrière) peut alors plus facilement dégager sa chaleur, ce qui permet à votre réfrigérateur de consommer moins d'électricité. Veillez également à ce que votre réfrigérateur ne soit pas placé en plein soleil. Une cave, un garage, une pièce non chauffée… sont l’idéal.

Contrairement à ce que vous pourriez penser, des températures trop élevées ne sont pas non plus optimales pour vos panneaux solaires. Lorsque les températures dépassent 25°C, vos panneaux sont moins efficaces et vous perdez plus d'énergie solaire. Vous pouvez en savoir davantage à ce sujet en lisant cet article.

Voici comment utiliser le moins d'énergie possible pendant une vague de chaleur

Ceux qui ne disposent pas d'un climatiseur ou qui utilisent déjà leur installation de la manière la plus écoénergétique possible peuvent également réaliser des économies dans d'autres domaines.

 

Grâce à ces conseils généraux, vous traverserez une canicule avec une efficacité énergétique maximale:

 

  • Ne laissez pas la chaleur entrer. Fermez les fenêtres et les portes, équipez votre maison de murs verts et de stores, tels que des volets, des tentes solaires ou des stores extérieurs.
  • Utilisez le moins de sources de chaleur possible. Regardez moins la télévision, utilisez moins votre ordinateur et laissez de côté les tâches ménagères durant un moment : il fait trop chaud pour repasser et passer l'aspirateur, et même un plat au four ne vous tente pas vraiment.
  • Passez un maximum de temps à l'extérieur. Il y a de fortes chances que vous puissiez profiter de l'air conditionné au travail, mais il fait aussi bon et frais dans les lieux publics – comme une bibliothèque.