Vous aussi, vous avez soufflé et transpiré pendant les journées torrides de la semaine dernière ? Vous avez tenté d'obtenir un système de climatisation, mais sans succès car tous les appareils avaient été vendus ? Ne laissez pas la prochaine vague de chaleur vous surprendre et investissez maintenant dans un système de climatisation. Mais quels types de machines existent et quel est celle qui vous conviendrait le mieux ? À quoi prêter attention quand vous achetez un climatiseur ? Et quelle est en fait la température ambiante idéale pour chaque pièce ? Dans cet article, vous trouverez la réponse à toutes vos questions. Car si nous ne pouvons pas vous rafraîchir, nous pouvons néanmoins vous éclairer.

La température ambiante idéale

Lors des chaudes journées d’été, vous avez envie qu’il fasse aussi frais que possible dans votre habitation. Cependant, beaucoup de gens commettent l’erreur d’y faire régner une température glaciale. Ce qui consomme non seulement des tonnes d’énergie, mais n’est pas non plus très sain. Vous découvrirez ici les grosses erreurs fréquemment commises en matière de climatisation. La température idéale est différente pour chaque pièce, tentez donc de la respecter du mieux que vous le pouvez. En principe, n’importe quel climatiseur peut refroidir suffisamment votre habitation, mais il n’y a pas de mal à se pencher sur ces températures idéales :

  • Salle de séjour : 20 à 24°C
  • Chambre à coucher : 16 à 18°C
  • Grenier : 16 à 22°C
  • Salle de bains : 24°C

La solution rapide : un climatiseur mobile

Pour que la température souhaitée règne dans toutes les pièces de leur maison, nombreux sont ceux qui optent pour une climatisation mobile. Chaque année durant les mois d’été, on constate un pic des ventes de climatiseurs mobiles. Et à chaque nouvelle vague de chaleur, les supermarchés du coin finissent par être en rupture de stock. Un climatiseur mobile représente une solution rapide si le besoin urgent de rafraîchir son habitation se fait sentir. Mais est-ce pour autant la meilleure solution ? La climatisation mobile présente un certain nombre d’avantages et d’inconvénients.

 

Le plus grand avantage, c’est bien sûr le prix. Un climatiseur mobile coûte moins cher qu’un système de climatisation fixe. Pour cinq cents euros, vous pouvez généralement déjà vous en procurer un. Sa longévité est également assez longue. Si vous en prenez soin, votre climatiseur mobile peut tenir jusqu’à dix ans. De plus, il s’installe rapidement et fonctionne vite et bien. C’est donc l’appareil idéal si vous voulez rafraîchir une seule pièce, parce que vous y travaillez toute la journée par exemple. Un climatiseur mobile ne peut en effet pas refroidir l’entièreté de votre habitation.

 

Un climatiseur mobile présente également plusieurs inconvénients. Afin de mieux les comprendre, il est important de savoir comment fonctionne ce type d’appareil. Un système de climatisation fixe se compose de deux unités, l’une installée à l’intérieur, l’autre à l’extérieur. Ces unités permettent d’évacuer l’air chaud et d’importer de l’air froid. Un climatiseur mobile ne dispose pas de ce système. Pour extraire l’air chaud et importer l’air froid, il lui faut donc toujours une ouverture vers l’extérieur. Ce qui veut dire qu’une fenêtre ou une porte doit toujours demeurer ouverte. Par conséquent, de l’air chaud pénètre constamment à l’intérieur. De ce fait, votre climatiseur doit fonctionner davantage et consomme beaucoup plus d’énergie qu’un climatiseur fixe. Pour une utilisation moyenne de 200 heures par an et une consommation d’électricité de 200 kWh à 0,22 euro du kWh, les frais d’électricité s’élèvent à environ 45 euros.

 

Deuxièmement, un climatiseur mobile est assez bruyant, ce qui peut également s’expliquer par l’absence d’unité extérieure. C’est en effet celle-ci qui s’acquitte de la majeure partie du travail. Dans le cas d’un climatiseur mobile, tout ce travail doit donc s’effectuer dans la pièce même. Le niveau sonore de la plupart des climatiseurs mobiles est de 50 à 70 décibels, comparable à celui d’un lave-vaisselle qui tourne. Si vous souhaitez disposer d’un climatiseur mobile plus silencieux (parce que vous voulez également l’utiliser dans votre chambre à coucher par exemple), optez pour un modèle à faible niveau sonore, soit moins de 50 dB.

 

Par ailleurs, votre maison se réchauffera également assez rapidement une fois la climatisation mobile éteinte. En effet, l’habitation elle-même n’aura pas été refroidie et les pièces voisines ainsi que le toit diffuseront bien vite leur chaleur dans la pièce refroidie.

Une climatisation monosplit

Il s’agit d’un climatiseur fixe composé d’une unité placée à l’intérieur de votre demeure et d’une autre à l’extérieur. Ce type de climatiseur présente une série d’avantages : il est relativement bon marché, plus silencieux qu’un modèle mobile et beaucoup plus économe en énergie. Pour une utilisation moyenne de 200 heures par an et une consommation de 150 kWh à 0,22 euro le kWh, vos frais d’électricité sont d’à peu près 35 euros.

 

À l’achat, il vous coûtera bien sûr plus cher qu’un climatiseur mobile, mais cela reste une option très abordable par rapport à un climatiseur fixe composé de plusieurs unités. Vous pouvez vous en procurer un à partir de 1 500 euros. En outre, la capacité de refroidissement de l’installation est très importante. Si vous la placez dans le living, vous pourrez donc également refroidir aisément la cuisine et les autres pièces à proximité.

 

Les pièces plus éloignées, comme la chambre à coucher, ne bénéficieront toutefois pas d’une fraîcheur suffisante. Si vous ne pouvez pas correctement isoler ces espaces de la pièce refroidie, la perte en énergie et en fraîcheur sera du reste également très importante.

Une climatisation multisplit

C’est la solution la plus coûteuse, mais également la plus efficace. Ce climatiseur fixe se compose d’une unité extérieure capable de gérer plusieurs unités intérieures placées dans différentes pièces, ce qui comporte quelques avantages. Par exemple, chaque unité intérieure peut générer son propre refroidissement. Vous voulez dormir confortablement dans une pièce dont la température est de 18° ? Voilà qui est fait. 24°C dans le living ? Aucun problème non plus. C’est l’unité extérieure qui effectue le plus gros du travail, ce qui confère à ce type de climatisation un niveau sonore relativement bas et une consommation d’énergie nettement moindre, car la perte d’énergie est réduite au minimum. Plusieurs raisons à cela :

  • Ce climatiseur fonctionne de manière rapide et efficace, d’où sa très faible consommation d’énergie : il faut en effet moins d’énergie pour maintenir une pièce à 20°C que pour faire descendre la température de 28°C à 20°C.
  • Vous pouvez définir le degré de fraîcheur pour chacune des pièces : vous préférerez sans doute une température bien fraîche de 18°C dans la chambre, alors qu’il peut faire un peu plus chaud dans le living par exemple.
  • Toutes les pièces ne doivent pas être fraîches à tout moment. Vous pouvez ainsi décider de ne refroidir votre chambre que la nuit.

 
Pour une utilisation moyenne de 200 heures par an et une consommation d’électricité de 330 kWh à 0,22 euros le kWh, vous débourserez aux alentours de 75 euros pour vos frais d’électricité.

 

Vous pilotez ce système de climatisation à l’aide d’une télécommande (infrarouge) ou d’une application pratique. Il vous en coûte 1 500 euros pour une unité intérieure et extérieure, et 500 euros par unité intérieure supplémentaire.
 

Climatisation + chauffage

Tant qu’à investir dans un bon système de climatisation fixe, autant que votre climatiseur puisse également chauffer votre habitation en hiver. Il fonctionne alors simplement comme une pompe à chaleur. La pompe à chaleur réchauffe l’air de la même façon que le climatiseur le refroidit, seul le fonctionnement est inversé. Avec un climatiseur, l’air chaud sort et l’air refroidi entre. Dans le cas d’une pompe à chaleur, l’air froid sort à l’extérieur et l’air chaud est pulsé vers l’intérieur. Aucun système séparé n’est donc nécessaire, il suffit d’inverser le fonctionnement de l’unité extérieure. Simple et bon marché.

 

Ce système est particulièrement recommandé si vous disposez de panneaux solaires sur votre toit. En effet, ceux qui n’utilisent que le réseau d’électricité dépenseront beaucoup d’argent pour ce chauffage d’appoint. Car refroidir l’air en été et le réchauffer en hiver consomme beaucoup d’énergie, même si le fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air ne nécessite que 20 à 25 % de l’énergie requise par d’autres solutions. Un système de climatisation couplé à des panneaux solaires comprime les frais à un point tel que refroidir votre habitation ne vous coûte pratiquement rien. Une autre alternative consiste à installer un chauffage électrique, des radiateurs électriques par exemple. Vous débourserez environ 2 500 euros pour un climatiseur doté d’une pompe à chaleur.

 

Au fait, saviez-vous que vous pouviez également rafraîchir votre maison grâce à un chauffage par le sol ? En effet, le chauffage par le sol utilise une pompe à chaleur qui convertit la température de l’air extérieur ou du sol en chaleur. Celle-ci est acheminée à l’intérieur par des conduites et émet ainsi une sorte de chaleur rayonnante. Mais en été, vous pouvez également utiliser votre chauffage par le sol pour rafraîchir votre habitation. Car si c’est de l’eau refroidie qui circule dans les conduites, vous obtenez l’effet inverse. Toutefois, ce mode de fonctionnement n’est pas aussi rapide que celui d’un climatiseur et ne produit pas le même refroidissement. Mais si votre maison est bien isolée, ce système peut néanmoins constituer une alternative valable à la climatisation. 

 

Nous pouvons résumer tout ce qui précède comme suit :

tabel