L'entretien de votre chaudière de chauffage central est important pour votre sécurité, pour économiser l'énergie et pour l'environnement. Il est donc obligatoire. Mais qui est autorisé à effectuer ce type d'entretien ? À quelle fréquence faut-il le faire ? Et que coûte un entretien de chaudière ? Nous vous donnons ici les réponses aux cinq questions les plus fréquemment posées en matière d'entretien de chaudière.

Pouvez-vous effectuer vous-même l'entretien de votre chaudière ?

Les autorités sont très claires à ce sujet : vous n'êtes pas autorisé à entretenir votre propre chaudière. C'est logique. Chaque technicien chauffagiste agréé a suivi une formation spéciale et utilise un équipement professionnel. Il vérifie tous les points importants de votre chaudière tels que l'usure, le bon fonctionnement, l'évacuation sûre des gaz de combustion, il inspecte également le brûleur et l’efficacité. Vous avez ainsi l'assurance que votre chaudière répond parfaitement aux exigences légales.

Par ailleurs, sachez qu'il existe un agrément différent pour l'entretien des chaudières à gaz et des chaudières à mazout. Un conseil : consultez les liens qui suivent pour trouver la liste des techniciens agréés en vérification de combustible gazeux et de combustible liquide à Bruxelles et en Wallonie. Seules les entreprises figurant sur ces listes peuvent vous délivrer une attestation officielle.

Un thermostat intelligent pour seulement € 1

Économisez jusqu'à 31 % sur votre budget chauffage. Profitez d'une installation professionnelle gratuite.

Quand l'entretien doit-il avoir été effectué au plus tard ?

En fonction du type de chaudière et de votre lieu de résidence – Région wallonne ou Région bruxelloise – vous devez faire inspecter ou entretenir votre installation tous les ans, tous les deux ans ou tous les trois ans. Une chaudière fonctionnant au gaz naturel à partir de 100 kW nécessite un entretien bisannuel, une chaudière fonctionnant au mazout requiert, elle, un entretien annuel.

Locataire ou propriétaire : qui est responsable en matière d’entretien de chaudière ?

C'est le locataire. La personne qui utilise le chauffage est responsable de l'entretien régulier de la chaudière, sauf indication contraire figurant dans le contrat de location. Vous allez bientôt déménager et louer un autre logement ? Assurez-vous de bien demander la dernière attestation d'entretien de la chaudière. En effet, supposons que la chaudière de ce logement tombe en panne parce qu'elle n'a pas été correctement entretenue, dans ce cas, en tant que locataire, vous risquez d'en être tenu pour responsable. Et vous pourriez alors devoir payer une partie des frais de réparation.

Que se passe-t-il si mon installation est refusée ?

Votre chaudière doit atteindre un certain pouvoir calorifique. Si cet objectif n'est pas rencontré, la chaudière ne fonctionne pas correctement et vous disposez de trois mois pour corriger le problème. Cela peut se faire par le remplacement de la chaudière ou par la prise d'autres mesures nécessaires. Votre technicien agréé vous renseignera à ce sujet. Après avoir résolu ce problème de non-conformité, vous devez faire établir une nouvelle attestation de contrôle.

Combien de temps cela prend-il et combien ça coûte ?

Un entretien de chaudière est un travail précis et spécialisé. Comptez donc facilement une heure pour ce faire : mieux vaut en effet avoir l'assurance que tout a été vérifié à fond ! Demandez à l'avance à votre technicien s'il vous facture son temps de déplacement car cela aura bien sûr un impact sur le coût total. Selon les chiffres de la Confédération Construction, l'entretien d'une chaudière de chauffage central coûte entre 150 et 200 euros. Une somme importante, et c’est la raison pour laquelle de plus en plus de personnes choisissent de souscrire un contrat d'entretien par le biais de leur fournisseur d'énergie.

Vous souhaitez en savoir plus sur l'entretien des chaudières ?

Pour en savoir plus, cliquez ici.