Un bon réfrigérateur, un climatiseur fixe ou mobile ne sont pas bon marché. En outre, il convient également de réfléchir à leur consommation, car vous pouvez faire des économies considérables au fil des ans. Voici 5 exemples qui montrent à quel point la différence de consommation peut être importante.

La consommation d'un réfrigérateur de table

Un réfrigérateur standard pour 2 à 3 personnes possède une capacité maximale de 154 litres. Si vous comparez, soyez attentif au label énergétique. Les réfrigérateurs modernes vont de A+ à A+++, les modèles les plus économiques. Mais qu'est-ce que cela signifie exactement en termes de consommation ? Dans notre comparaison, nous avons pris un réfrigérateur A+++ et un modèle A+. Le premier consomme 64 kWh par an et le second pratiquement le double, à savoir 124 kWh. Cela fait donc une sacrée différence sur l’ensemble de la durée de fonctionnement. En considérant une durée de vie de 15 ans et un prix du kWh de 25 centimes, la différence de coût de l'énergie est de 405 euros.

Un thermostat intelligent pour seulement € 1

Économisez jusqu'à 31 % sur votre budget chauffage. Profitez d'une installation professionnelle gratuite.

Et pour ce qui est d’un grand réfrigérateur ?

Un grand réfrigérateur – un modèle “américain” – est bien sûr très pratique pour les familles nombreuses. Ce genre d'appareil possède une capacité de 400 litres qui va de pair avec une consommation beaucoup plus élevée que celle d'un réfrigérateur standard comme celui présenté dans l'exemple ci-dessus. Les réfrigérateurs de grande taille présentent également des différences importantes en matière d'efficacité énergétique. Ainsi, un modèle A++ consomme 389 kWh par an, pour seulement 259 kWh au modèle A+++ : une solution beaucoup plus économique pour garder vos aliments et boissons au frais.

La différence avec un réfrigérateur A+ est encore plus flagrante : dans notre comparaison, la consommation de ce dernier type d'appareil est de 429 kWh par an. Résultat, sur une période de 15 ans, le modèle A+++ vous permet d’économiser 637 euros.

Un compartiment de congélation augmente votre consommation

De nombreux réfrigérateurs disposent également d'un compartiment de congélation situé au-dessus du compartiment de refroidissement. Pour congeler vos aliments, vous avez besoin de plus d'énergie que pour simplement les refroidir. La consommation d'énergie d'un tel modèle combiné ne peut donc être que plus élevée que celle d'un réfrigérateur classique. Avec un réfrigérateur équipé d'un compartiment de congélation, dans la classe des petits modèles de table, la consommation est de 146 kWh pour un modèle A++. Un réfrigérateur A++ sans compartiment de congélation consomme moins, soit 94 kWh. Après 15 ans, la consommation supplémentaire générée par le modèle avec compartiment de congélation est de 195 euros.

Congélateur : que consomment un bahut et une armoire ?

Est-il préférable de choisir un congélateur bahut dans lequel tous les aliments sont conservés dans un seul grand compartiment ou un congélateur armoire équipé de tiroirs séparés ? L'avantage d'un congélateur bahut est que vous pouvez facilement y placer des produits plus volumineux (boîtes). En revanche, un modèle armoire sera, lui, mieux rangé. Mais quelle est la différence au plan de la consommation ? Ici également, la classe énergétique fait une grande différence.

Un congélateur bahut de 327 litres en version A+ consomme 272 kWh par an. Un modèle A+++ est beaucoup plus performant avec seulement 150 kWh. Une différence qui vous permet d'économiser rapidement jusqu'à 30 euros par an en coûts d'énergie.

Un congélateur armoire consomme un peu plus qu'un bahut. Pour un modèle de 270 litres de catégorie A+++, la consommation est de 168 kWh, alors que pour un modèle identique en version A+, elle est de 314 kWh. Bref, une fois encore, le label énergétique est votre meilleur conseiller.

Combien d'électricité un climatiseur mobile consomme-t-il ?

Si vous envisagez d'acheter un climatiseur mobile pour les chaudes journées d'été, vous voulez évidemment savoir quelle puissance il doit avoir et quelle est sa consommation. Vous pouvez effectuer ce calcul vous-même en trois étapes.

Étape 1. Combien de mètres cubes voulez-vous rafraîchir ?
Commencez par calculer le volume de la pièce. Si celle-ci – votre chambre à coucher par exemple – fait 5 mètres de long, 4 mètres de large et 3 mètres de haut, son volume sera de 5 x 4 x 3 = 60 m³.

Étape 2. Déterminez la qualité de l'isolation de la pièce
Un facteur de multiplication est attribué à chaque espace, qui dépend de la qualité de son isolation. Vous avez besoin de ce facteur à l'étape 3 afin de calculer le nombre de watts de puissance frigorifique.

Facteur 30 : pièces bien isolées, surfaces vitrées normales, pas de toit plat ou incliné.

Facteur 40 : pas d'isolation optimale, nombreuses fenêtres ou portes vitrées.

Étape 3. Calculez la puissance frigorifique requise
Reprenez à présent le volume calculé à l'étape 1 et multipliez-le par le facteur obtenu à l'étape 2. Par exemple : volume de 60 m³ multiplié par un facteur 30 (Watt par m³). La puissance frigorifique requise de votre climatiseur est de 1 800 watts ou 1,8 kW. Si votre pièce présente un facteur 40, la puissance est de 2 400 watts ou 2,4 kW.

Si vous faites fonctionner votre climatiseur pendant 4 heures durant 60 jours en été, dans ce cas-là, votre consommation sera de 60 x 4 x 2,4 = 576 kWh. Avec un prix du kWh de 25 centimes, cela fait 144 euros.

Sur un climatiseur, la puissance frigorifique est souvent exprimée en BTU. Il s'agit d'une unité utilisée en Amérique et au Royaume-Uni. Si vous voulez effectuer la conversion : 1 000 watts = 3,41 BTU/h. Dans notre exemple de 2,4 kWh, il s'agit d'environ 8 200 BTU.

Acheter un climatiseur ou un réfrigérateur ?

Tout savoir sur leur efficacité.